Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

COMPRENDRE LA STRUCTURE DES PRIX AU SENEGAL

Evolution des prix sous les Wade

tableau prixLes libéraux devraient avoir honte d'oser manifester pour réclamer la baisse des prix des denrées de 1ère nécessité qu'ils n'ont eu de cesse d'augmenter sous leur magistère comme le démontre le tableau annexé établi à partir des chiffres officiels de l'administration sénégalaise.

Depuis des années, l'Etat, par une politique libéraliste aux antipodes de nos valeurs de socialisme à l'africaine et en dépit des contraintes inhérentes aux Nations jeunes à bâtir, n'a eu de cesse de laisser le libre jeu de la concurrence s'imposer en matière de fixation des prix plus souvent sous le diktat des institutions de Bretton Woods....

Depuis la parution de la loi 94-63 du 22 août 1994, les prix sont libres et leur niveau est déterminé par le jeu de la concurrence. Toutefois, pour certains produits et services et dans des circonstances précises l’autorité administrative peut fixer le prix de façon autoritaire ou par homologation. 

C’est le cas :
-          lorsque la concurrence par les prix est faussée en raison de situation de monopôle ou de concentration du marché ;
-          lorsque la politique de santé, d’hygiène ou de protection de l’environnement commerciale commande la fixation d’un prix plafond à la consommation ;

 

Le décret 95-77 du 20 juin 1995 portant application des articles 44 et 64 de la loi 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique énumère limitativement en son article 3 les produits et services pouvant faire l’objet de fixation autoritaire ou d’homologation. C’est ce qu’on appelle les régimes des prix.

 

Les régimes de prix

 1-   Fixation autoritaire

 

Produits

Services

- riz

- eau, électricité, téléphone

- charbon

- tarif des hôpitaux et cliniques

- hydrocarbures

- honoraire des médecins conventionnés

 

2-   Homologation

 

Produits

Services

- farine de céréales

- tarif des auxiliaires de transport

- gaz butane

 

- pain et farine de blé

 

- produits pharmaceutiques.

 

 On parle de fixation autoritaire ou taxation lorsque l’Etat fixe directement le prix alors que le prix homologué est celui d’un produit ou service résultant d’un cadre de prix déposé auprès du Ministère chargé du Commerce préalablement à toute mise en vigueur et comprenant la définition, le calcul et la justification de chacun des éléments dudit prix.

Toute majoration des prix homologués est subordonnée à une demande expresse et à un dépôt de nouveaux tarifs dûment justifiés et à une autorisation expresse du Ministère chargé du Commerce.

L’absence de réponse dans un délai d’un mois à compter de la date de réception de la demande vaut autorisation d’appliquer les nouveaux prix majorés.

Le décret 2006-1246 du 14 novembre 2006 a modifié l’article 3 du décret du 95-77 du 20 janvier 1995 portant application des articles 44 et 64 de la loi 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique.

Il énumère en son article premier les prix et services placés sous le régime de la fixation autoritaire ou de l’homologation.

1-   Fixation autoritaire

Produits

Services

- hydrocarbure

- eau, électricité et téléphone

- gaz butane

- tarif des hôpitaux et cliniques

 

- tarif des transports en commun de personnes

 

- honoraires des médecins conventionnés

 

2-   Homologation

Produits

Services

- produits pharmaceutiques

- tarif des auxiliaires de transport

- sucre

 

- farine

 

- pain

 

 Il est intéressant de noter à ce niveau déjà que le riz et le charbon, produits stratégiques ont été soustraits de la fixation autoritaire.

 Il s’y ajoute que le décret n° 2007-1394 du 21 novembre 2007 modifiant l’article premier du décret 2006-1246 du 14 novembre 2006 libéralise le sucre et la farine.

Ce qui réduit considérablement la liste des prix des produits et services placés sous le régime de la fixation autoritaire ou de l’homologation. Elle s’établit dès lors ainsi qu’il suit :

1-   fixation autoritaire

 

Produits

Services

- hydrocarbures

- eau, électricité et téléphone

- gaz butane

- tarif des hôpitaux et cliniques

 

- tarif des transports en commun de personnes

 

- honoraires des médecins conventionnés

 

2-   Homologation

 

Produits

Services

- produits pharmaceutiques

- tarifs des auxiliaires de transport

- pain

 

 Les prix des autres produits en vente sur le marché sont déterminés suivant la loi du marché et le jeu de la concurrence.

 C’est dire donc que le champ d’application de la loi n’offre pas beaucoup de perspectives d’intervention aux services chargés d’assurer la protection et la sauvegarde du pouvoir d’achat des consommateurs.  

DETERMINATION DU PRIX D’UN PRODUIT

 Qu’il s’agisse de la taxation ou de l’homologation la fixation d’un produit s’effectue sur la base d’une structure de prix. La structure de prix, c’est l’agencement comptable des éléments constitutifs d’un prix. Elle varie selon qu’il s’agisse d’un bien importé ou d’un bien produit localement.

Bien importé

Bien produit localement

- F.O.B

- Prix industriel

- CAF

- TVA 18 %

- Droit de douane

- Marge ½ gros

- COSEC Taxes communautaires 2,7 %

- Prix ½ gros

- Frais intérieurs

- Marge détail

- Prix de revient gros

- Prix détail

- Marge

 

- Prix de vente gros

 

- Marge ½ gros

 

- Prix de vente ½ gros

 

- Marge détaillant

 

- Prix détail

 

 

Exemples :

 

Biens importés

Structure du prix du riz brisé non parfumé

 

Structure de prix

Riz brisé non parfumé

Egyptien

Indien

CAF

200 308

180 300

Droit de douane

0

0

Taxe 2,7

5 408

4 868

Frais intérieurs

15 000

15 000

Prix de revient gros

220 716

200 168

Marge

2 000

2 000

Prix de vente gros

222 716

202 168

Marge ½ gros

4 700

4 700

Prix de vente ½ gros

227 416

206 868

Marge détaillant

625

625

Prix au détail

240

220

 Structure du prix du riz brisé parfumé

 

Rubriques

 

Coût assurance et fret

219 655

Droit de douane

0

Taxe 2,7

5 931

Frais intérieurs

15 000

Prix de revient gros

240 586

Marge

2 000

Prix de vente gros

242 586

Marge ½ gros

4 700

Prix de vente ½ gros

247 286

Marge détaillant

625

Prix au détail

260/Kg

 

Bien produit localement

 Structure du prix de revient de la tomate locale

 

 

Dieg Bou Diar 4/4

(carton de 30 boites)

Dieg Bou Diar 2/1

(carton de 12 boites)

Prix industriel

25 559 TTC

23 390 TTC

Marge industriel

4 441

4 610

Prix ½ gros

27 350 à 28 000

27 150 à 28 000

Marge ½ gros

5 000

2 000

Prix détail

30 000 à 33 000 soit 1 000 à 1 100/Boite

30 000 soit 2 500/Boite

  

Structure du prix du sucre

 

 

Sucre en morceaux

Sucre cristallisé

Prix industriel

2236,351625 F (5 kgs)

20192,5 F (50 Kg)

TVA 18 %

402,5433051 F

3634,65 F

Marge ½ gros

161,105 F

872,85 G

Prix ½ gros

2750 à 2800 TTC

24650 à 24700

Marge détail

250 à 450

2850 à 3300

Prix au détail

600 à 650

550 à 600 F/Kg

 Les facteurs qui grèvent le prix de revient d’un produit sont exogènes lorsqu’ils portent sur le prix FOB. Ces facteurs n’affectent cependant pas les autres éléments constitutifs du prix, rentrant dans la détermination du prix CAF ou des autres taxes ressortissant de la compétence de l’Etat.

 Pour les produits de l’industrie locale, le renchérissement des coûts résulte du cumul des facteurs exogènes liés aux intrants importés et aux coûts de production qui relève des contingences internes.

MSR

Ajouter un Commentaire


Les crimes économiques à auditer

facebook

 

Suivez le Mouvement !

Lire ou Relire !

Gadio opposant à Wade ! Qui y croit ?Pendant dix ans, il a couru d’un Palais royal à un Château...
"L'histoire est du côté de ces courageux Africains, et non dans le camp de ceux qui se servent de...

sénégal - Google Actualités

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux

KA Facebook Fanbox 1.1
KA Facebook Fanbox 1.1

Nous analysons en direct l'actualité sur Facebook !