Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

Video : Comment les bandits à col blancs utilisent les paradis fiscaux pour cacher les deniers publics volés dans les pays pauvres

argentsalereseauxIl est important pour toute personne s'intéressant à la traque et au recouvrement des biens mal acquis de regarder le reportage qui suit. Il s'agit d'un documentaire réalisé en 2008 qui permet de comprendre les mécanismes sophistiqués mais non infaillibles utilisés par les criminels économiques et les fossoyeurs des pays développés comme sous-développés.

Karim Wade a t-il utilisé les mêmes méthodes ? Sans aucun doute oui, lui que son père présente comme un As de la finance.

Mais il n'est pas nécessaire d'être un génie de la finance internationale pour créer une société off-shore dans des paradis fiscaux réputés où, à l'aide de cabinets d'avocats dont c'est le travail, la mise sur pieds d'une société écran prend tout au plus 48 H et quelques milliers de dollars.

Oui nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que Karim Wade, son père et certainement des amis à lui et d'autres membres du clan des Wade ont usé de ces artifices connus que sont les prête-noms et des sociétés écrans pour faire main basse sur les principaux outils de production ou génératrice de ressources du Sénégal (Port, Aéroport, ICS, SUNEOR, Mines, ressources halieutiques...).

Il est évident que détenir des actions dans des sociétés qui gèrent l'essentiel du circuit économique et qui sont toutes logées dans des paradis fiscaux fait peser des présomptions lourdes d'activités illicites de la part des détenteurs de capitaux car pourquoi vouloir utiliser des sociétés écrans pour investir dans des activités légales.

Mais tout ceci n'aurait pas été possible sans Wade père qui a fait accorder des marchés publiques et des concessions, dans des conditions nébuleuses et au détriment de l'intérêt général, à ces sociétés dans lesquelles son fils ou ses proches détiennent des intérêts et sans ces notaires, avocats, experts comptables et banquiers sénégalais qui auraient dû déclarer à la CENTIF des opérations suspectes et qui ne l'ont pas fait parce que complices.

Pour compléter la vidéo, la lecture de la contribution de Gustave Messiah sur l'argent des dictateurs publiée ici finira de permettre se faire une idée sur les calamités que constituent des gens comme les Wade qui se sont comportés en pays conquis, rasant tout sur leur passage, comme des nuées de criquets et ne laissant que des miettes à des populations dépourvues de l'essentiel : Argent des dictateurs, corruption et néolibéralisme (Gustave Massiah ) (2)

VIDEO

 


Comment les bandits à col blancs utilisent les... par socialisme-republique

PARTIE 2/2 :
Comment les bandits à col blancs utilisent les... par socialisme-republique

Ajouter un Commentaire


Lire ou Relire !

C’est comme si l’histoire s’accélérait brusquement. Comme si, après avoir ronronné pendant des heures et donné l’impression qu’il allait rendre...
On comprend mieux maintenant pourquoi Jean-Christophe Rufin, ancien ambassadeur de France au Sénégal, a été appelé à d'autres fonctions. La famille Wade...
Depuis l’avènement de l’Alternance en 2000, l’argent coule à flots au Sénégal. Au total, plus de 2500 milliards Cfa sont...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux

KA Facebook Fanbox 1.1

Nous analysons en direct l'actualité sur Facebook !