Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

A propos du patrimoine immobilier de la famille Wade et compagnies - Qui habite la zone de la Foire?

 

Les immeubles de la Foire - Manhattan à Dakar
Les immeubles de la Foire - Manhattan à Dakar

Après Farba Senghor, voilà Serigne Mbacké Ndiaye. Serigne Mbacké Ndiaye est-il le nouveau fou du Roi lui qui essaie de "causer" et de justifier de manière on ne peut plus maladroite l'achat par Wade d'un terrain de près de 2 milliards avec les fameux fonds politiques. Mais les fonds politiques appartiennent t-ils à Wade ? Bien sûr que non. Mettre à disposition des fonds politiques d'un Président ne signifie pas que ce dernier doit en faire un usage personnel.

 

Par ailleurs les dits fonds politiques votés par l'assemblé nationale (600 millions) n'ont aucune commune mesure avec le montant décaissé en liquide par le Président pour l'achat du terrain (près de 2 milliards de fcfa).

 

Enfin payer en liquide hors du circuit bancaire une opération de ce montant contrevient aux dispositions légales qui imposent un chèque ou un virement bancaire au delà d'un certain montant.

En effet la loi n° 2004-15 du 4 juin 2004 a transposé dans le droit interne sénégalais la Directive n° 8/2002/CM/UEMOA du 19 septembre 2002 portant sur les mesures de promotion de la bancarisation et de l’utilisation des moyens de paiement scripturaux.

L'article 3 (Opérations financières) de la loi précitée dispose clairement que: "Toutes opération financières portant sur des sommes d’argent d’un montant supérieur ou égal au montant de référence fixé par instruction de la BCEAO entre d’une part, les particulier, entreprises et autres personne privées et d’autre part, les personnes publiques et parapubliques notamment l’Etat, les administrations et les entreprises publiques sont effectuées par chèque ou par virement sur un compte ouvert auprès des services financiers de la Poste ou d’une banque".

Ce montant est fixé à 100 000 F cfa.

Wade a donc violé la loi. Et cet acte est reconnu, établi et grave. Dans tout autre pays dit démocratique, le Président aurait été forcé à démissionner. Le Président malgache à été poussé par la rue à démissionner pour moins grave que cela.

Mai au delà de Wade, c'est toute une oligarchie qui vit indument au dépend du peuple moribond. A qui appartiennent les villas et immeubles de haut standing qui ont poussé comme des champignons un peu partout dans la région de Dakar. Avec quelles ressources financières, alors que l'économie sénégalaise est exsangue et en crise, des individus sortis de nulle part, sans assises économiques connues, peuvent se retrouver à la tête de fortunes et de patrimoines immobiliers aussi importants ?

zone_foire_dakar_2.jpgL'utilisation de la réserve foncière de la Foire de Dakar réduite à sa portion congrue est un exemple patent de ce système qui n'est ni plus ni moins que du blanchiment d'argent.

Le mur de la Foire a été repoussé et collé aux stands d'exposition pour libérer des terrains utilisés par la famille et les proches du régime de Wade qui y ont fait pousser des immeubles comme des champignons.

C'est Manhattan à Dakar -

Depuis l'arrivée de Wade au pouvoir, la spéculation foncière a connu un développement inouï au seul profit de Wade et de son clan.

Des immeubles qui coûtent des milliards se sont élevés tout autour de la Foire de Dakar et appartiennent à des gens qui n'avaient pas de quoi se payer un taxi avant 2000.

Ces immeubles RDC plus 6 ou 7 étages valant des milliards appartiennent à ses neveux, nièces et proches parents ou prêtes noms qui n'avaient rien avant 2000 et qui sont devenus tous multi-milliardaires pendant que les soins de base ne sont pas assurés dans les hôpitaux, l'eau potable rare dans les campagnes ou l'électricité rationné faute de trésorerie d'une SENELEC à sec financièrement.

Il s'agit ni plus ni moins que de crimes économiques entraînant des crimes de sang car l'argent utilisé à des fins personnelles aurait pu servir à équiper des hôpitaux en fournitures de base et à fournir de l'électricité aux entreprises et aux ménages.

zone_foire_dakar_3.jpgQuand à Serigne Mbacké Ndiaye, celui là même qui accompagné de Pape Diop et de Guirassy a été très mal accueilli par une Diaspora parisienne hostile à l'instauration d'une taxe sur les appels entrants effectués par les émigrés, il ne perd rien, avec tant d'autres, pour attendre. Le jour viendra où il devra rendre des comptes.

Et ce jour, comme le disait un ami, j'espère pour eux que Wade n'oubliera pas de les emmener dans son avion lorsqu'il s'enfuira comme les Ben Ali ou les dictateurs chassés de leur pays.

"Force restera à la loi" comme le répétent mécaniquement Serigne Mbacké Ndiaye et Ousmane Ngom. Pour le moment c'est la loi à leur profit mais ce sera loi des hommes avant celle de Dieu qui les frappera bientôt.

Oumar Ndiaye

Ajouter un Commentaire


Lire ou Relire !

Que nous apprend le journal "Le Quotidien" du jour : "Jean Claude Mimran vole au secours de l’Etat : 20...
Jamais une démocratie n’a si mal porté son nom. Jamais une République n’a été moins publique. Désormais, l’espoir est dans...
Pr. EL Hadj MBODJ est l’un des plus éminents constitutionnalistes du Sénégal. Il a été au cœur du système politique...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux

KA Facebook Fanbox 1.1

Nous analysons en direct l'actualité sur Facebook !