Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

Sénégal- A propos des Ministres Conseillers à la Présidence

latif moubarackDes voix s'élèvent qui pour rallier qui pour critiquer la présence et le nombre des "Ministres conseillers" auprès de Macky Sall. Qu'en est-il exactement ?

 En France des dispositions précises fixent les attributions des Ministres conseillers.

L'article 33 du décret du 19 avril 1950 précise que les ministres conseillers ont vocation à exercer les fonctions de chef des missions économiques à l'étranger dans les pays dont les relations économiques et commerciales avec la France revêtent une grande importance. L'article 4 du décret du 3 mai 2002 leur a ouvert également l'accès aux fonctions de chefs des services économiques à l'étranger.

 Il apparaît donc qu'en France, pays dont on a hérité la majorité de notre système administratif et politique, il n y a de Ministres Conseillers que dans les représentations diplomatiques à l'étranger.

Au Sénégal, il aurait été peut-être moins hasardeux pour le nouveau régime de trouver une autre dénomination à ces personnes proches collaborateurs du Chef de l'Etat et qualifées de Ministres conseillers.

De plus, les laisser siéger au Conseil des Ministres, outre les problèmes, confusions et conflits que cela peut engendrer, attribue de fait un rang et une fonction à des Ministres Conseillers qui ne sont après tout que des collaborateurs de Macky Sall.

 On peut se demander également s'il n'aurait pas été préférable de ne pas respecter la promesse d'un gouvernement de 25 Ministres… ou bien alors aurait-il fallu prendre au préalable un décret définissant et fixant les prérogatives d'un Ministre Conseiller à la Présidence de la République.

Moralité : pour caser des soutiens politiques ou des mécontents, ce qui est son droit, Macky Sall ne doit pas confondre vitesse et précipitation et tordre le coup à l'orthodoxie juridico-administrative…

Ajouter un Commentaire


Lire aussi !

TALLA SYLLA, LEADER DU JËF-JËL, PROMOTEUR DE WALLU « Wade ne peut pas se permettre d’avoir un autre successeur que...
La Conférence des leaders du Front Siggil Senegaal (FSS), réunie en session ordinaire ce lundi 15 décembre 2008, au domicile...
L’organisation d’élections libres, régulières et transparentes dépend de préalables indispensables auxquels l’on ne pourrait parvenir en l’absence de concertations entre...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux