Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

HUMEURS

Affaire Karim Wade contre peuple sénégalais : savoir lire entre les lignes

 pieuvre clan wadeSentant la fin proche, Karim Wade et ses semblables ne vont pas lésiner sur l'énorme butin de guerre qu'ils ont amassé durant ces 12 dernières années pour user de campagnes médiatiques nationaux et internationaux afin de décrédibiliser le processus de vérité et de sanction ordonné par le peuple sénégalais contre les fossoyeurs de la République.

Une campagne de calomnie et de désinformation est menée et sera menée par les Wade et compagnie parce qu'ils en ont les moyens. C'est pourquoi nous pensons qu'il ne faut accorder aucun crédit aux informations diffusées par certains médias comme la soi-disant "très sérieuse" "Lettre du Continent" et reprises, sans aucun recoupement, par certains sites d'informations sénégalais, copieurs-colleurs (non)professionnels, dont certains appartenant à la galaxie Karim Wade, sur de prétendues réactions de Dubai Port World, société mère. Ce torchon depuis qu'il a été vendu par Antoine Glaser semble perméable aux influences et au pouvoir de l'argent. Mais c'est peine perdue.

Rien n'ébranlera la conviction du peuple sénégalais et celle du Président Macky Sall et de son Ministre de la Justice que Karim Wade, Monsieur 15 % comme le surnommaient les américains, détient des intérêts directs ou indirects dans l'entreprise concessionnaire du terminal à containers du port de Dakar. On ne peut expliquer autrement les conditions rocambolesques et nébuleuses dans lesquelles le marché du Port de Dakar a été retiré des mains de Boloré (qui n'est pas à plaindre d'ailleurs) pour l'attribuer aux arabes.

Personne ne nous fera croire que Karim n'a pas tiré profit de l'opération. Ainsi que de tant d'autres comme la cession des ICS, la construction de l'aéroport de Ndiass, l'huile de Suneor, les mines de fer et d'or du Sénégal oriental, la mainmise des asiatiques sur nos ressources halieutiques, la redevance aéroportuaire... au détriment de l'intérêt général.

Alors, Messieurs les corrompus et les nègres du Prince, désinformez comme vous voudrez, il restera toujours assez de vérité pour envoyer le gosse qui voulait parvenir au sommet dormir au ras des pâquerettes avec les rats de Reubeuss car les sénégalais, qui se sont déjà fait une religion sur les crimes économiques de Karim et consorts sauront lire entre les lignes et démêler le vrai du faux.

En attendant de faire saisir ses biens connus par une décision, que nous espérons rapide, du tribunal qui sera chargé de traiter son cas, au terme des 30 jours qui lui sont impartis pour prouver l'origine licite de la liste interminable et non exhaustive des biens dont la propriété lui est attribuée,...

Les autres ne perdent rien pour attendre...

MSR

Ajouter un Commentaire


Lire ou Relire !

la Wade familia : Plus dure sera la chûteSelon une dépêche de l’Agence de presse REUTERS (recoupée avec les journaux...
Le nerf de la guerre a occupé l’essentiel des discussions du Comité national de pilotage des assises nationales lors de...
Mamadou diop à droite sur la photo"On m’a mis dans une cellule et j’ai été couché par terre. Moi, premier officier...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux

Nous analysons en direct l'actualité sur Facebook !