Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

POURQUOI CE SERA TRÈS DIFFICILE DE METTRE LE SÉNÉGAL SUR LA VOIE DU DÉVELOPPEMENT - cahiers de vacances

L’IMPUNITÉ :

Presque tous les proches et moins proches du régime de Wade sont devenus riches à milliards ou à millions qui pour avoir occupé un poste ministériel ou de Directeur d'une société ou agence nationale, qui pour être un proche d'un haut responsable du régime qui lui a fait bénéficié de marchés en entente directe, si ce n'est pas Wade lui même qui a distribué des immeubles, voitures de luxe ou millions à tout va.

Tout ce beau monde, à quelques rares exceptions près, continue de se la couler douce s'ils ne créent pas de journaux, TV ou radio pour polluer l'espace médiatique, tout en gérant leurs investissements dans la multitude de biens immobiliers qui ont poussé comme des champignons participant à bloquer les passages naturels des eaux de pluie et causant par la même occasion les inondations que l'on connait...



Résultat : un fossé énorme qui continue de se creuser entre des nouveaux riches étalant un luxe insolent et des toujouts plus pauvres qui ne pourront jamais aller manger une glace à Sea Plazza ou Radison Blue, ces nouveaux complexes hôteliers et de loisirs construits sur le domaine public maritime dans des conditions nébuleuses.

Gageons que Macky qui est ami de certains d'entre eux comme Souleymane Ndéné Ndiaye ou Ousmane Masseck Ndiaye, ne fera rien pour les inquiéter...

Savez vous que le Sénégal produit de l'or et que cet or ne lui profite pas par la faute d'un ancien Ministre des Mines de Wade qui a conclu des accords plus que douteux avec des exploitants qui lui ont certainement versé des milliards de commissions. Cet ancien Ministre que Abdou Latif Coulibaly avait dénoncé dans son journal sans réaction de ce dernier est-il inquiété ? Pas le moins du monde. Ses enfants ont défrayé la chronique par leur propension à dépenser des millions dans des soirées...


Il ne peut y avoir de développement sans justice sociale. Il ne peut y avoir de justice sociale si les criminels économiques ne sont pas sanctionnés pour des raisons d'amitié avec les nouveaux dirigeants...

LES VOITURES 4X4, UNE ERREUR DE CASTING :

Dakar est certainement l'une des villes africaines où l'on compte le plus grand nombre de 4X4 au km carré. Comment justifier qu'une ville aux rues étroites et mal entretenues dans un pays non producteur de pétrole puisse avoir en circulation autant de 4x4 ? Il est dans l'air du temps de conduire sa 4x4 même s'il n'est pas évident de remplir le réservoir. Il y a un problème de mentalité qu'il faut changer et certainement de politique fiscale aussi car ces grosses voitures ne font que rajouter de la pollution à une ville salle. Il faut une véritable politique environnementale et inculquer chez le sénégalais le souci de consommer modérément en harmonie avec les moyens et besoins du pays. Pourquoi ne pas instituer une taxe supplémentaire sur les 4x4 importés pour décourager l'importation de ce genre de véhicules pollueurs ?

DAKAR EST UNE VILLE ENGORGÉE :

Dakar est une ville salle qui étouffe à cause d'un exode rural croissant, de l'absence d'une réelle politique de la ville, de l'encombrement des rues et et des passages, d'un trop plein de voitures, de rues étroites, de maisons construites sans respect des normes au bord des routes.
Ne parlons pas des autoroutes et tunnels de Karim Wade qui prennent eaux à la première goutte de pluie malgré tous les milliards qu'ils ont coûté...

Ne parlons pas des occupations anarchiques des rares espaces vacants par des ouvriers, mécaniciens, menuisiers, marchants, rendant la vie des riverains pénible...


L'INDISCIPLINE, l'INCIVISME ET LE DÉSORDRE AMBIANT :

Les sénégalais ne sont pas éduqués au civisme et au respect des biens publics et d'autrui. Ces maux se sont accentués au fil du temps en l'absence d'une politique de formation, d'information, de prévention et de répression efficace.

Les télévisions qui se créent comme les radios se livrent une concurrence sur des sujets de société qui n'ont jamais développé un pays qui ont pour nom la lutte, la danse, la musique, la mode et maintenant la téléréalité au lieu de promouvoir des programmes éducatifs en coopération avec les pouvoirs publics qui, il est vrai, sont aux abonnés absents en la matière.
Pas un spot télé sur le civisme, la propreté, le respect de l'espace et du bien public bref aucun programme éducationnel digne de ce nom.

Or le rôle premier de nos jeunes Etats est de former au besoin par la contrainte les citoyens à la discipline et au civisme. Informer et sanctionner les fauteurs de troubles sont les deux jambes indispensables pour toute politique visant à mettre de l'ordre dans une ville qui a tous les inconvénients d'une mégapole mais sans les pré requis existant dans les villes modernes occidentales...

LES INNONDATIONS, une absence de volonté politique :

Ce problème qui fait l'actualité est la conséquence des maux précédents. Et c'est la faute exclusive des pouvoirs publics successifs car les gens n'occupent pas des espaces sans autorisations.

L'Etat a les moyens d’empêcher les sénégalais de s'établir dans des zones de captage des eaux usées au lieu de cela ce sont les services des domaines et du cadastre qui ont permis avec la complicité des Ministères compétents si ce n'est de la Présidence à des spéculateurs d'obtenir des baux ou des permis de construire qui leur ont permis de vendre des terrains acquis à vil prix parce que tout simplement les différents intervenants dans la chaîne de traitement se sucraient au passage.

Comment expliquer que des agents des impôts et domaines deviennent millionnaires et propriétaires d'immeubles avec leurs salaires ? Parce qu'il de la magouille au vu et au su des plus hautes autorités qui laissent faire tant qu'ils y ont leur part.

Il faut un grand courage politique pour donner un grand coup de pied dans la fourmilière des avantage indus.
En ce sens la décision prise par la Ministre de la Justice de supprimer les fonds communs des magistrats est à saluer.
Un magistrat ne fait pas de business sur les affaires qu'il traite. Or c'est le sens de ces fonds communs institués par Wade qui ne sont qu'un délire de plus d'un vieux président qui se croyait tout permis.

UNE JEUNESSE DESOEUVREE SANS REPÈRES :

Il faut que les pouvoirs publics se saisissent des problèmes des jeunes qui ont pour nom : frivolité, alcool, cigarettes, désœuvrement au risque de voir l'avenir de ce pays irrémédiablement compromis.

Sans parler de la crise de l'éducation et de l'Enseignement, il n y pas de politique sociale préventive et s'attaquant aux effets de l'alcool, de la cigarette ou de la drogue. Résultat : la majorité des jeunes s'adonne à ces vices et l'on s'étonne de la recrudescence des agressions....

UN GOUVERNEMENT DÉPASSÉ QUI PARLE PLUS QU'IL N'AGIT :

Last but not Least, ceux qui sont chargés de résoudre les nombreux problèmes laissés par le régime sortant ne semblent pas être bien outillés pour ce faire. Ce n'est pas faute de volonté politique car nous croyons que Macky Sall est un homme engagé sur la voie du "Youkouté" (développement). Seulement pour ce faire, il faut des personnes de bonne volonté, compétentes et animées du seul intérêt général.

Nous ne croyons pas que Macky aie mis les hommes et femmes qu'il faut à la place qu'il faut. certaines nominations nous l'avions dit laissent à désirer. On ne peut pas faire du M23 et du Wade en même temps.

Le pays a besoin d'experts désintéressés pour le redresser pas de politiciens arrivistes véreux qui vont faire du Wade sans Wade. Malheureusement nous avons la désagréable impression que pour la plupart des membres du nouveau gouvernement, il s'agit d'apprendre le difficile métier de servir efficacement les populations que de prendre et de mettre en exécution rapidement les mesures idoines qu'exige la situation catastrophique dans laquelle Wade et ses affidés ont laissé le pays.

Et c'est très malheureux pour les sénégalais qui ne sont visiblement pas prêts de voir le bout du tunnel...

Compétence, rapidité, efficience, rigueur et sévérité sont autant de qualités au seul service de l'intérêt général que doivent avoir nos gouvernants dans la mise en œuvre des politiques de redressement qu'exige le pays....

Pour remettre à l'endroit ce que les Wade ont mis à l'envers.....

 
MSR

Ajouter un Commentaire


Lire ou Relire !

Le président Obama a prononcé un discours historique devant le Parlement ghanéen le 11 juillet 2009. « Avec de puissantes...
Citoyens sénégalais de tous bords, si vous vous reconnaissez dans les idéaux que nous défendons, si vous croyez à la...
[Faut-il dissoudre l'Assemblée nationale ? ] Notre réponse est sans hésiter OUI. Pourquoi ?Parce qu'il faut donner du temps aux...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux