Socialisme République Sénégal

Le Temps de la République

Wade impliqué dans des histoires de mallettes d'argent entre Présidents africains et français !

La Francafrique au détriment des africains
La Francafrique au détriment des africains
Selon Robert Bourgi (encore lui) Wade aurait financé la campagne électorale de Jacques Chirac en 2002 à coup de millions de dollars. 

Voici un extrait de son interview réglement de compte (envers Vilepin) donné au JDD :

"... Par mon intermédiaire, et dans son bureau, cinq chefs d’État africains - Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Laurent Gbagbo (Côte d'Ivoire), Denis Sassou Nguesso(Congo-Brazzaville) et, bien sûr, Omar Bongo (Gabon) - ont versé environ 10 millions de dollars pour cette campagne de 2002...........un nouveau "donateur", le président de Guinée équatoriale Obiang NGuéma, a voulu participer. J’ai organisé un déjeuner au ministère de l’Intérieur, en présence du président sénégalais Abdoulaye Wade et son fils Karim, au cours duquel Obiang NGuéma a remis à Villepin une mallette contenant un million et demi d’euros..."

NDLR - 

Moralité : Rien ne nous dit que Wade qui a financé la campagne de Chirac n'a pas financé la campagne de Sarkozy.

Ce qui expliquerait que les Wades se croient tout permis et que Karim pense pouvoir entrer a l'Elysée comme dans un moulin.

Ce qui est surprenant de noter c'est que dès 2002, Karim accompagnait déjà son père dans ces opérations de magouilles et d'exportation de devises au détriment des finances publiques africaines.

Mais puisque les Etats n'ont que des intérêts et pas d'amis, il n'est pas certain que Wade soit toujours dans les bonnes grâces de l'Elysée au vu des déclarations de Jupé et de R. Bourgi.

On les comprends les pauvres ! Gorgui fait tellement de bêtises qu'il doit être difficile de le soutenir publiquement....

Ajouter un Commentaire


Lire ou Relire !

L’Agence dirigée par Karim Wade a toujours entretenu un flou princier sur les chiffres de sa gestion des travaux d’embellissement...
Les français, dans la dynamique du changement pour une France PRESIDENTE, veulent renvoyer Nicolas Sarkozy dans les profondeurs du mépris...
Depuis la parution de la loi 94-63 du 22 août 1994, les prix sont libres et leur niveau est déterminé...

TWITTER

Newsletter

Inscrivez vous à nos actualités !
Vous recevrez un mail de confirmation

Réseaux sociaux

KA Facebook Fanbox 1.1